5 erreurs à éviter pour faire pousser un avocatier à partir d’un noyau

5 erreurs à éviter pour faire pousser un avocatier à partir d’un noyau

Souhaitez-vous faire pousser un avocatier en partant d’un simple noyau comme vos voisins ? Avez-vous envie de vivre cette expérience ? Si cela vous tente de mener cette activité ludique, vous devez prendre en compte certains éléments. Il est nécessaire d’éviter de commettre des erreurs si vous souhaitez augmenter vos chances d’obtenir une belle plante. L’avocatier est un végétal assez fragile et qui demande de l’attention. À vous de lui offrir le meilleur des soins en découvrant les 5 erreurs à éviter avec ce plant.

Mal nettoyer le noyau

Le mauvais nettoyage du noyau est la première erreur que la plupart des personnes commettent. Le fait de négliger cette étape peut faire pourrir le noyau et l’empêcher de bien germer. Vous devez le laver à l’eau claire afin d’enlever les restants d’avocat. De plus, vous devez vous assurer que le noyau n’ait aucune écorchure. Il faut vérifier qu’il est intact avant de vouloir le planter en terre. Après le nettoyage, veillez à ce qu’il soit complètement sec avant de l’utiliser.

Conserver le noyau dans un endroit sombre

L’avocatier est un plant qui adore la lumière. Il est important qu’il reçoive quelques rayons de soleil pour pouvoir s’épanouir. Le fait de le poser dans un endroit sombre à l’abri de la lumière l’empêchera de se développer convenablement. De plus, cela impactera négativement son feuillage. Vous devez donc vous assurer que votre plante soit installée dans une pièce lumineuse. Celle-ci doit être à une température ambiante pour une bonne croissance de l’avocatier.

Trop exposer le plant d’avocatier au soleil

Ce n’est pas parce que l’avocatier aime s’épanouir dans un endroit lumineux qu’il faut trop l’exposer. En effet, une exposition directe au soleil peut causer la brûlure des feuilles naissantes et perturber la croissance du plant. Pour permettre un bon développement du noyau, vous devez éviter l’excès en le protégeant des courants d’air. Il doit également être épargné d’une vue directe sur le soleil. Le rebord d’une fenêtre ou un endroit derrière une baie vitrée fera parfaitement l’affaire.

Oublier de rempoter la plante

Bien cultiver son avocatier implique de le rempoter. Vous ne devez pas oublier de le faire au risque de voir votre plante périr. Le rempotage permet à l’avocatier de rester en bonne santé et de mieux s’épanouir. Cette action se fait généralement tous les deux ans. Elle consiste à changer de terreau quand celui-ci est épuisé ou échanger le pot quand il est devenu trop petit. Le contenant doit être plus grand et bien drainé afin d’améliorer la croissance du jeune plant.

Négliger les feuilles de l’avocatier

Les feuilles de l’avocatier nécessitent un entretien pointu pour bien grandir. Si vous vous montrez négligent, vous risquez de voir une croissance freinée et donc un résultat désagréable. Pour éviter ces désagréments, prenez le temps d’arroser le feuillage régulièrement. L’arrosage doit être fait avec modération. Le but est d’éviter l’excès qui rend la plante malade. Si vous souhaitez avoir des fruits, il va falloir entretenir l’avocatier pendant 4 ans au moins avant de les voir.

Voilà toutes les erreurs à éviter lorsque vous souhaitez faire pousser un avocatier à partir d’un noyau. Maintenant que vous êtes informé, vous pouvez vous lancer dans la culture de ce plant sans avoir d’inquiétude.

Nous serions ravis de connaître votre avis

Laisser un commentaire

Serre de jardin
Logo